Anatomie du stylo-plume

Le Stylo-plume

Le stylo-plume a beaucoup évolué depuis ses débuts, devenant au fil du temps de plus en plus complexe. Quatre principales parties perdurent depuis son invention :

  • le corps
  • le capuchon
  • le système d’alimentation (converteur intégré, converteur libre, cartouche)
  • la plume

Ainsi que d’autres parties :

  • les attributs, qui servent d’ornements comme des bagues ou un filigrane ; l’agrafe sert quant à elle à fixer son stylo-plume à la poche de sa veste ou à un carnet
  • la section, qui est la partie que l’on tient lorsque l’on écrit
  • le conduit d’alimentation, qui permet d’amener l’encre du réservoir à la plume
sp désossé annoté

Stylo-plume Professional Gear Sapporo de Sailor

La plume

Même si, à première vue, la plume semble être une pièce d’une grande simplicité, elle est beaucoup plus complexe qu’elle n’y paraît quand on s’y intéresse de plus près. Elle est composée de 7 parties différentes :

plume_details

Plume Sailor en or 14 carats

  • le corps : partie de la plume sur laquelle on pourra trouver des gravures (nom ou logo de la marque, épaisseur du trait, degré de pureté de l’or, etc.)
  • le talon : partie haute de la plume (dissimulée dans la section)
  • les épaules : les deux côtés les plus larges de la plume, entre le corps et le bec
  • le bec (les dents) : partie supérieure de la plume qui rejoint la pointe
  • l’œil (ou «jour » ou « trou du reniflard ») : orifice en forme de rond, de cœur ou encore de goutte, situé à l’extrémité de la fente et qui participe à l’écoulement de l’encre (échange encre-air)
  • la fente : entaille ultrafine qui part de la pointe et va jusqu’à l’œil afin de faire circuler l’encre du réservoir à la pointe et assurer en même temps un bon flux d’air (la pression du stylo ouvre un espace qui permet à l’encre de couler)
  • la pointe : extrémité de la plume sur laquelle on a soudé une minuscule quantité d’iridium (métal du groupe des platines) qui lui assurera sa longévité. Après avoir été soudée, cette petite pointe ronde sera ensuite aplatie pour être enfin meulée à la main jusqu’à sa forme définitive. Certains fabricants préfèrent utiliser un alliage composé d’iridium et d’osmium (osmiridium).
Panier
Retour en haut
Vérifié indépendamment
124 avis