Opportunités

Nouveautés

Opportunités

Disponibilité

Type de produit

Marques

Type de stylo-plume

Matériau du stylo-plume

Type de capuchon

Couleur des attributs

Capuchon permutable

Système de remplissage

Poids du stylo-plume

Matériau de la plume

Couleur de la plume

Encres compatibles

Type d'encre

Couleur

Contenance

Type d'accessoire

Type de papier

Format

Couleur du papier

Nombre de pages/feuilles

Réglure

Prix

Opportunités

Opportunités

Originalité, innovation et intemporalité sont les trois vocables qui nous viennent à l’esprit lorsque l’on évoque la marque Lamy. Son fondateur a toujours su faire preuve d’imagination dans la création de ses pièces. Ceci, tant au niveau de la technique que du design.

Tout commence en 1930 lorsque C. Josef Lamy, alors âgé de 30 ans, fonde la Orthos Füllfederhalter-Fabrik. Tout cecei, après avoir quitté son poste de directeur export chez Parker. Il dépose son premier brevet de système à piston qui lance la marque. Puis il change la dénomination sociale de l’entreprise en 1948 qui devient la C. Josef Lamy GmbH. D’autres brevets sont déposés par la suite pour des stylos totalement novateurs.

La relève

Son fils Manfred reprend l’entreprise en 1962. Diplômé d’économie, il axe sa stratégie sur un marketing fort et sur le design des pièces, doté lui aussi du même talent créateur que son père. Il faut dire qu’il sait s’entourer de designers de renommée internationale tels que les Allemands Gerd A. Müller, Wolfgang Fabian, Richard Sapper et le Suisse Franco Clivio. Ce n’est donc pas un hasard si la marque est récompensée de plusieurs prix pour le design de ses stylos tant au niveau national qu’international (le European Design Prize en 1988, le prix du design de la RFA en 2004, plusieurs Good Design Awards de l’Athenaeum à Chicago).

Aujourd’hui, la marque allemande fait partie des marques de stylos-plume les plus réputées au monde. Certaines de ses pièces créées dans les années 60 rencontrent toujours le même succès de nos jours (Lamy 2000).

Ryosuke Namiki parcourt le monde pour présenter ses stylos. Il forme un partenariat avec le Britannique Alfred Dunhill pour les commercialiser sous la marque Dunhill-Namiki Fountain Pen. Afin de développer cet art et magnifier ses modèles, Ryosuke Namiki s’associe en 1930 à Gonroku Matsuda, maître laqueur et célèbre artiste de maki-e, pour fonder l’école d’art Kokkokai au sein de son entreprise.

Panier
3
Retour en haut