Pilot

C’est une histoire tout à fait fascinante que celle de la naissance de la marque Pilot. En 1918, Ryosuke Namiki, alors professeur à l’école de la Marine marchande de Tokyo, n’est pas satisfait des instruments d’écriture et de dessin qu’il trouve sur le marché et cherche à les améliorer pour ses besoins professionnels… tout lire

Stylos-plume Pilot

Encres Pilot

L'histoire

C’est une histoire tout à fait fascinante que celle de la naissance de la marque Pilot. En 1918, Ryosuke Namiki, alors professeur à l’école de la Marine marchande de Tokyo, n’est pas satisfait des instruments d’écriture et de dessin qu’il trouve sur le marché et cherche à les améliorer pour ses besoins professionnels. Il fabrique donc sa première plume pour stylo à l’aide d’or pour le corps et d’osmiridium (alliage d’iridium, d’osmium, de ruthénium, de platine, de rhodium et d’or) pour la pointe. C’est une telle révolution qu’il crée, avec son collègue Masao Wada, une entreprise de fabrication de plumes : la Namiki Manufacturing Company.

Très vite Ryosuke Namiki se met à la conception de stylos-plume. Afin de les protéger des rayures, il brevète un procédé lui permettant de mettre de la laque sur les corps en ébonite. Cette laque urushi provient exclusivement d’un arbre asiatique, le Vernis du Japon. Apposée en de nombreuses couches (jusqu’à 20), elle sublime le stylo-plume en lui donnant une brillance et éclat incomparables. Ryosuke Namiki parcourt le monde pour présenter ses stylos et forme un partenariat avec le Britannique Alfred Dunhill pour les commercialiser sous la marque Dunhill-Namiki Fountain Pen. Afin de développer cet art et magnifier ses modèles, Ryosuke Namiki s’associe en 1930 à Gonroku Matsuda, maître laqueur et célèbre artiste de maki-e, pour fonder l’école d’art Kokkokai au sein de son entreprise. La technique du maki-e (signifiant « peinture parsemée ») consiste à souffler de la poudre d’or sur un motif préalablement dessiné et encore humide sur la pièce laquée. Cette école existe toujours aujourd’hui et de magnifiques modèles y sont fabriqués tous les jours.

Pour faire face au marché toujours plus croissant après-guerre, le fondateur décide de commercialiser des pièces moins luxueuses (non laquées) sous la marque Pilot. En 1963, le premier stylo-plume dépourvu de capuchon voit le jour : le Capless. L’instrument est doté d’un mécanisme de précision complexe qui fait descendre le bloc-plume par rotation du corps. La version suivante en 1964 permet de sortir puis rentrer la plume par simple pression sur un bouton situé à l’extrémité opposée du stylo. Ce stylo révolutionnaire rencontre aujourd’hui toujours le même succès, à telle enseigne que Pilot a créé Le Capless LS (Luxury & Silence). Ce nouveau modèle se veut luxueux et plus silencieux dans l’action de son mécanisme. Outre le poussoir pour faire sortir la plume, il est doté d’un petit aileron pour la faire rentrer.

Panier
Retour en haut
Vérifié indépendamment
124 avis